Ânes

AneGénéralités

La présence d'ânes aux îles n'a rien de surprenant surtout l'été, les vedettes en débarquant des centaines tous les jours.
Plus sérieusement, 3 ânes, des vrais, ont occupé la réserve naturelle des narcisses de 1990 à 1996.

Caractéristiques

Pour permettre un bon développement des pieds de narcisses, envahis par les ronces, il fut décidé dans un premier temps, des travaux de débroussaillement qui eurent lieu durant les hivers 85/86.

Pour une lutte plus efficace, on fit un essai de pâturage par un troupeau de moutons d'Ouessant. Les moutons « tondent » les ronces de juillet à février et sont repris quand les feuilles de narcisses commencent à repousser. Les moutons craignant beaucoup les chiens, il est décidé de les remplacer par 3 ânes.

Localisation dans l'archipel

Il sont principalement situés sur l'île de Saint-Nicolas.

Pour en savoir plus

De 1990 à 1996, les 3 spécimens vont effectuer un travail d'ânes, dans la réserve des narcisses et sur le reste de l'île pendant la période de floraison.
Les 3 lascars feront donc la joie des curieux, des élèves en classe de mer (confraternité) mais aussi quelques visites moins appréciées, découvrant rapidement l'intérêt de brouter les poubelles.

Aujourd'hui, gyrobroyeur, tracteur et humains ont remplacé les ânes dont le travail n'était pas satisfaisant.

La Municipalité de Fouesnant et Bretagne Vivante gèrent la réserve.

Pour rire un peu :

On dit que pour faire avancer un âne, têtu comme un âne, il ne faut pas le tirer comme on voit dans de nombreuses BD.
Pour faire avancer un âne, il suffit de se mettre derrière lui, sans craindre « le coup de pied de l'âne », et de lui tapoter la fesse !
Il n'est pas dit si cela fonctionne aussi avec les ânesses !

Gérard Guillou