Homard

Généralités

Royal crustacé dont la rareté fait le prix. De couleur bleu marine marbré de jaune, il arrive tout rouge dans l'assiette. Evidemment, tout le monde en pince pour ses grosses pinces dans lesquelles il ne fait pas bon laisser les doigts lorsque le bougre est vivant.


Caractéristiques

Il est bien entendu qu'on parle du homard breton, le bleu qui devient rouge quand il est cuit. L'armoricain, pas le cousin américain.

 

Localisation dans l'archipel

Cette information concernant le homard des Glénan relève du strictement confidentiel ! Gwenaël Bolloré déclarait dans les années 50, qu'il suffisait de soulever un caillou pour trouver un homard ! La devise des Bolloré, papier tabac, ne l'oublions pas, est : « si vous les aimez bien roulés ! OCB !
Odet Cascadec Bolloré

Pour en savoir plus

Le homard se pêche au casier, même s'il arrive parfois qu'un étourdi se laisse surprendre au filet. La réglementation exige une taille minimale de 23 cm, que le homard atteint vers l'âge de 5 ans.
Le homard mue, comme la vipère. Il devient alors très vulnérable pour ses prédateurs.
Pour les recettes et la façon de préparer l'animal, voir les sites gastronomiques, mais le meilleur est à déguster sur place au restaurant « Les Viviers », chez Castric !
Tel : 02 98 50 68 90
Pour en savoir beaucoup plus ! , voir l'article de Michel Guéguen sur « le paradis perdu des homards bleus »

Pour rire un peu

Lucien Le Fur, marin-pêcheur local, celui de La Bombe, offrit un jour un remarquable spécimen de 4 kg 500 à l'école publique de Fouesnant pour la kermesse annuelle.

A ce poids, l'âge du homard peut-être estimé à une soixantaine d'années. Le crustacé patriarche fut enrubanné de rose et proposé en panier garni au public. L'heureux gagnant fut le directeur de «Cuisines Plus » !